Annonay sur twitter Annonay facebook

La lutte contre les chenilles processionnaires se poursuit


Publié le jeudi 5 mars 2020 par Service Communication

Tout au long de l’année, le service municipal des espaces verts agit pour éviter la propagation des chenilles processionnaires du pin, destructrices pour les arbres et dangereuses pour la santé.

Depuis plusieurs années, certains arbres de notre territoire, en particulier les pins, sont touchés par le développement de nid de chenilles processionnaires. Ces chenilles sont reconnaissables à leurs nids de soie blanche, bien visibles sur les pins où elles passent l’hiver à l’issue duquel elles forment des processions avant de s’enterrer pour effectuer leur métamorphose en papillons. Ces chenilles sont nuisibles pour les humains, et notamment les enfants en bas âge. Leurs poils contiennent une toxine urticante et allergisante, à l’origine d’irritation cutanée et oculaire chez les personnes séjournant dans les lieux infestés. Lorsqu’elles se sentent agressées, elles dispersent au gré du vent ces poils qui, par des crochets, peuvent s’agripper aux habits ou à la peau. Pour les animaux, le danger est encore plus extrême. La toxine peut provoquer des dégâts irréparables tels que la perte de la langue (pouvant entraîner la mort par impossibilité de s’alimenter) ou de l’oeil par nécrose.

Face à ce phénomène en fort développement, les autorités publiques et les propriétaires privés doivent agir afin de limiter la propagation des chenilles. Suivant le calendrier de nidification et de descente des chenilles, le service des espaces verts recense les arbres infestés sur le domaine public, puis procède à un ensemble d’actions coordonnées : traitement préventif des arbres, installation d’éco-pièges, retrait manuel des cocons, etc. L’action des agents se concentre dans les parcs publics et dans les cours d’écoles, lieux très fréquentés par les enfants, avec un fort risque de contact avec les poils urticants des chenilles.

Particuliers : que faire ?

Les particuliers doivent agir sur les arbres infestés dans leur propriété. Pour cela, des méthodes naturelles existent.
- Lutte mécanique  : chaque année, une intervention doit être effectuée dès que les nids sont visibles et avant qu’ils soient trop importants et urticants. La période se situe aux alentours de la mi-octobre. Avant cette date, les cocons pourront être supprimés mécaniquement, pour être ensuite incinérés. Ce moyen de lutte doit être mis en oeuvre en prenant toutes les précautions nécessaires (lunettes, masques, pantalons et manches longues).

- Lutte biologique : chaque année, entre mi-septembre et mi-novembre, un traitement annuel préventif de la formation des cocons pourra être mis en oeuvre, dans les règles de l’art, sur les végétaux susceptibles d’être colonisés. Le produit préconisé est le bacillus thuringiensis ou équivalent, en raison de sa spécificité et de son innocuité pour les espèces végétales cibles ainsi que pour les humains et la faune.

- Capture par phéromones : l’installation de pièges à phéromones sexuelles de mi-juin à mi-août permettra de limiter considérablement la reproduction sexuée et de prévenir les futures attaques.

En cas de questions et de doutes, se tourner vers des professionnels.
Des données utiles sont disponibles sur ce site (cliquez sur le lien).


faire une remarque sur le contenu de cette page

Haut de page | Accueil | WebmasterPlan du site | Espace privé | Informations légales | Aide

    

Annonay en Ardeche : Ville historique de la Montgolfiere

Mairie d'Annonay - 1 rue de l'Hôtel de Ville - BP 133 - 07104 Annonay CEDEX
Tél. : 04 75 69 32 50 - Fax : 04 75 32 28 22

     RSSAnnonay - Ardeche